IPHIGENIE
IPHIGÉNIE


Eté 1943
Le pays cicatrise
La douleur blesse sans merci
La faim guide le sceptre
Tous les enfants ne vivent pas sans souci
Seule Iphigénie danse toute la journée
Elle rit volontiers, aime le jour
Tous les jours, jusqu'au jour
Un vendredi
Où est Iphigénie ?
Où est Iphigénie ?
Personne n'a vu l'enfant
Où est Iphigénie ?
Elle aime bien jouer toute seule
Où est Iphigénie ?
La mère cherche vainement
Où est Iphigénie ?
Le frère cherche également sans résultat
Où est Iphigénie ?
Son père l'a envoyée à la boucherie du village
Chez un petit homme rondouillard et sympathique
Et il aimait les petites filles
En particulier leur chair
Les temps étaient si difficiles
Et la viande d'abattage était rare
Le couteau scintille, tranche et déchiquette sans bruit son petit corps
Morceau après morceau
Il sépare la chair des os
C'est dimanche midi
La famille est à table
Le rôti sent délicieusement bon
La mère est assise à table - Où est Iphigénie ?
Le père est assis à table - Où est Iphigénie ?
Le frère est assis à table - Où est Iphigénie ?
Le boucher n'en sait rien
Le rôti sent délicieusement bon
Où est Iphigénie ?

© Oswald Henke

Traduction : Cécile Delhautal

RETOUR