2.AKT
5.SZENE - MARIONETTEN - DIALOG
ACTE 2
SCENE 5 - MARIONNETTES - DIALOGUE


La Femme : Mon rêve, rien qu'un jeu de poupée ? Une chimère du pouvoir ?

Le Rebelle : On joue avec les poupées et on les jette ou bien on les met dans une caisse dans laquelle elles attendent que l'on se souvienne d'elles. Donne-moi le sceptre et laisse moi être roi pour une nuit. Je peux tout aussi peu aimer que toi. Les rois sont solitaires...

La Femme : Tu veux être roi pour une nuit ? Aucun peuple ne s'agenouillera devant toi. Il n'y aura personne. Toi seul es l'empire royal mais tu ne peux pas te gracier, tu ne possèdes pas la couronne de la grâce, et à l'aube le bourreau attend de te saluer dans son étreinte froide.

Changez de place ! Passez la tête du roi mort. Mais cette fois ce n'est pas un jeu. Tu veux jouer au jeu du pouvoir jusqu'à la fin - bien, joue au jeu du pouvoir - mais tout seul.

La Femme donne le sceptre au Rebelle et quitte la scène la tête basse. La lumière baisse, jusqu'à ce que l'on ne voie plus que le Rebelle, finalement la lumière s'éteint. Tous les musiciens restent derrière leurs paravents. Le Rebelle reste seul.

Fin de la cinquième scène

© Oswald Henke

Traduction : Myriam Marc

RETOUR