5 JAHRE
5 ANNÉES


Je ne sais pas pourquoi je suis ici
J'ai le regard fixe, ici c'est une obligation
Parmi des fous, des idiots, des psychopathes
J'ai été trahi par les médecins.
La démarche est saccadée, on est replié sur soi
Les grilles des fenêtres sont les barreaux de la folie

Enfermés, c'est ce que nous sommes,
Nous marchons de long en large comme des animaux
Les psychiatres s'acharnent à poser des questions
Ils fouillent au plus profond de l'intimité,
Sont extrêmement exigeants, sondent
On se sent nu et exposé
Pas compris, mais seulement trahi.
Au bout du compte viennent les pleurs, la frustration et la peur.
5 années, 5 années...
L'exiguïté nous rend dingues,
Nous ne sommes pas seulement mentalement à bout.
Le corps s'effondre en même temps que l'âme
Le cerveau devient ainsi un mélange passé au pilon,
Qui transmet n'importe quoi aux sens,
Et duquel la folie jaillit sous une nouvelle forme, plus vive
Les masochistes se mordent les lèvres jusqu'au sang
Les schizophrènes demeurent immobiles et muets

Les épileptiques se tendent, pris de convulsions
D'autres crient, sont agressifs
Finalement, tous deviennent dépressifs.
5 années, 5 années...
Beaucoup ici sont complètement dopés
Ici, on expérimente la normalité
On administre des tranquillisants
Les psychologues aiment cette pratique
On se traîne lentement sur le plancher
Ils veulent me faire subir la même cure...

Je crie, j'enrage, je veux sortir d'ici
Ma tête ne supporte pas cette folie
Je frappe tout autour de moi
Des infirmiers se précipitent par la porte
On m'attache au lit, on me maintient, une seringue brille
Un cri - mon esprit est comme paralysé.

J'ouvre les yeux en salle de réveil
Fixé par des paires d'yeux
5 années, 5 années, 5 années que je suis ici
5 années et toujours pas fou
Combien de temps encore ?
Jusqu'à ce que je meure ?
5 années, mon dieu je veux sortir d'ici
Mon dieu 5 années je veux sortir d'ici
S'il vous plaît, s'il vous plaît, laissez-moi sortir...

© Oswald Henke

Traduction : Myriam Marc

RETOUR